Avertir le modérateur

06 février 2010

LVDC 18 : Que serais-je sans toi ?

Je viens de terminer le dernier livre de Guillaume Musso, Que serais-je sans toi ? dont ma tante Géraldine (celle qui a les cabriolets, cf. un de mes articles précédents) m’avait prévenu en me le prêtant que c’était un livre pour midinettes – mais qu’elle avait adoré. Moi j’avais lu le premier chapitre sur un dépliant peu avant sa sortie, alors évidemment je voulais savoir la suite, et puis, je n’étais plus à un livre de midinette près.

De ce côté-là, j’ai été servi. C’est mièvre, mon Dieu, que c’est mièvre ! Ca dégouline de bons sentiments, et puis en plus c’est cliché. Presque chaque élément de décor a droit à son qualificatif, on retrouve des noms de marques (chics ou pas) et d’objets caractéristiques de notre époque et qui feront mal vieillir le livre, le rendront obsolète quand ils périmeront. Les personnages sont tellement clichés eux aussi – le mec d’abord, un jeune policier tout droit sorti d’une série française, avec sa veste en cuir, sa belle gueule, sa barbe de trois jours et ses cicatrices secrètes, qui est passé par la brigade des stups’ et travaille au quai des orfèvres. Mais voyez-vous, « il n’est pas comme les autres », il a même une licence en histoire de l’art et un prix de violon. Comme c’est touchant ! La fille, l’archétype de la nunuche emmerdeuse fadasse qui cherche à être originale avec son hydravion et sa maison sur pilotis. Je n’ajouterai rien de plus sur elle, d’ailleurs. Enfin, le voleur. D'accord, il aurait pu y avoir un vague suspense si le crétin qui a écrit la quatrième de couverture n’avait pas révélé qu'il est le père de la fille. Une espèce d’Arsène Lupin de l’art, qui vole des tableaux pour le plaisir, sans violence, avec un passé lourd derrière lui, une voiture de James Bond, des maisons luxueuses partout. Comme si les histoires de voleur intéressaient encore qui que ce soit ! Vous remarquerez que je ne suis pas très élogieux. Et pourtant…

Voilà. Je vous ai eu avec le coup des points de suspension. Vous commencez une phrase, de préférence par le mot et (ce que ma maîtresse m’a toujours défendu), vous faites suivre d’un si, pour le conditionnel, ou d’un pourtant, pour contredire, ou encore d’un autre modérateur, bref vous commencez à suggérer quelque chose, et puis vous ne finissez pas votre phrase (évidemment, de toutes façons vous n’avez rien à suggérer) et vous laissez rêver les gens, ils se font leur film tout seul. A ce sujet je pense à plein de répliques qui en parlent mieux que moi : le méchant de Millénium qui explique au journaliste qu’un peu d’humanité, et les femmes qu’il étrangle s’imaginent qu’il ne va pas les tuer finalement, le pistolero de La Tour Sombre qui sait que le meilleur moyen de persuader quelqu’un, c’est de juste le mettre sur la voie et de le laisser se persuader tout seul, et bien d’autres.

Le pire dans tout ça, c’est que ça marche. On sympathise avec ces personnages de théâtre, on tombe amoureux du beau policier et on lit page sur page pour être sûr qu’il va bien finir avec la belle Gabrielle. Vous remarquerez que j’écris à la troisième personne, je dois avoir trop honte, inconsciemment, de me faire avoir par de telles bêtises. Et puis merde, après tout, moi aussi je veux prendre l’avion en première pour San Francisco et rouler sur la corniche dans une voiture rouge décapotable ! Et je donnerais même une mention spéciale à Musso pour la pirouette finale, qui vient égayer le livre et donne un peu de suspense quant au dénouement, s’il n’avait pas piqué en partie l’idée à J.K. Rowling à la fin de Harry Potter (qui l'avait d’ailleurs peut-être volée à quelqu'un d’autre ; mais de toutes façons Harry Potter a cette élégance, en plus d’être bien écrit, de remettre au goût du jour et d’assembler en un univers cohérent de nombreuses idées et de vieilles croyances populaires).

C’est dingue, je suis sûr que moi aussi, je pourrais écrire un livre si je n’en avais pas la flemme. Je pourrais voler une célébrité et une carrière, les gens m’encenseraient et je passerais mes soirées à boire du Martini sur la Côte d’Azur. Et à lire des livres pour midinettes…

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu