Avertir le modérateur

27 novembre 2009

LVDC 5 : l'hiver

Selon le calendrier il commence le 21 décembre. Peut-être est-ce Lille, ou bien le réchauffement climatique, mais personnellement depuis un certain temps je le sens qui est là. Je vais donc en livrer ici mes impressions.

JE N'AIME PAS L'HIVER parce que, d'abord, je dois mettre des chaussettes. Comme ça, ça peut avoir l'air bête, mais c'est vrai : une minute de plus le matin pour m'habiller (cinq si je dois en trouver moi-même deux de la même couleur parce que je ne les ai pas rangées), trois fois plus de sous-vêtements à laver, donc beaucoup de lessives, avec à chaque fois les allers-retours à la laverie.

Ensuite, il pleut tout le temps, et le sol est mouillé. Quand je fais du vélo, je salis mes habits, et en marchant je dois éviter les flaques. C'est nul. Je ne parlerai pas du vent qui transforme un trajet aussi simple que La Rez - Le Métro en un véritable chemin de croix.

Enfin, il fait noir - d'autant plus sur le campus en raison de l'absence de décorations de Noël. Et adieu les siestes au soleil sur le balcon.

J'AIME l'HIVER parce que comme je dois mettre plus de vêtements, je me fais plaisir - je ressors les pulls des armoires, m'émerveille devant des écharpes que j'avais totalement oubliées pendant l'été ; je peux aussi porter fièrement mon beau manteau et varier les assortiments de couleurs !

Et comme je pars de chez moi avant le lever du soleil, je peux observer l'aube depuis le chemin vers l'école, voire - surtout en e-commerce - depuis la salle de cours, où la beauté des couleurs et de la montée de l'astre par-dessus la ligne des arbres me distrait agréablement.

Je n'ai pas de prétention à la poésie ; mais après tout, si vous lisez ce blog vous savez que je n'ai absolument pas d'autre intention que de vous faire sourire devant son inutilité - et puis, comme dirait un confrère du F'ti, je "fais ma thérapie". C'était "l'hiver".

Charles Dechoux, LVDC 5


18:22 Écrit par chax18 dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hiver, saison |  Partager sur Facebook |

24 novembre 2009

LVDC 4 : la carte de métro

Ce mois-ci j'ai décidé d'acheter une carte au mois pour le métro. Ayant calculé qu'elle serait rentable au bout de quatre allers-retours jusqu'à Lille par semaine et que j'en faisais en moyenne trois, j'ai depuis mis en place une politique de déplacement intensive afin de la rentabiliser. Certes, le plaisir de passer devant la borne sans payer un centime de plus - et aussi de pas avoir de tickets de métro plein les poches, utilisés, pas utilisés, ne pas devoir en acheter et perdre du temps - vaut déjà tout l'or du monde. Mais aussi, j'utilise désormais le métro pour des applications dont je n'aurais jamais osé rêver.

Par exemple, ce matin, en TP d'UML (on trace des cartes conceptuelles, avec des entités et des associations, i.e. des boîtes et des flèches), je m'ennuie. Pire, à l'heure de la pause, je me rends compte que j'ai oublié (crève oblige) d'emmener quelque chose à manger - et ce n'est pourtant pas faute d'avoir des gâteaux plein mon appartement. Je file donc à la station à côté de l'école, saute dans la première rame venue, et descends deux stations plus loin. Là je passe à la boulangerie turque ouverte sept jours sur sept où l'on peut acheter des croissants/pains au chocolat pour 2€ les cinq - et 45 centimes la baguette, et 2€ le sandwich poulet-sauce andalouse.

Et retour cinq minutes plus tard en cours, le ventre plein et le moral remonté !

LVDC


10:46 Écrit par chax18 dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : métro, transpole, uml |  Partager sur Facebook |

Les rideaux

Dimanche dernier, sur le marché de Wazemmes, je traîne pour la énième fois devant le stand de rideaux - pour enfin me débarrasser de ces horreurs vertes ignifugées qui gâchent ma belle porte-fenêtre et jurent avec mes tableaux design. Cette semaine, j'en vois des très jolis pour seulement 20€ les deux. Malheureusement, le système d'accrochage, une fois de plus, ne convient pas. Décidé à me procurer une fois pour toutes tout de même des rideaux, je m'aventure près du stand de tissus. Là, miracle, des tissus en satin brillant, de toutes les couleurs, attirent mon oeil pour des prix modiques. Après une longue et pénible hésitation quant aux couleurs, je me décide. Dans la foulée, j'achète un fil (je sais déjà qu'il ne restera pas horizontal) et des épingles de nourrice pour éviter la couture.

Retenez bien le "pour éviter la couture" qui signifie "pour me simplifier la vie".

De retour chez moi, je décroche avec jubilation les rideaux standard et les jette par terre. J'accroche le fil. OK. Maintenant, je place le premier pan de rideau. Et là, le calvaire commence. D'abord l'ourlet en bas ou la fixation en haut ? J'opte pour la fixation. Evidemment, quand je ensuite je m'attaque au bas, je me rends compte que j'ai fait n'importe quoi. Et surtout que j'ai oublié les côtés. Qu'à cela ne tienne, je les replie et les fixe également avec des épingles. Je me rends ensuite compte que, replié, on voit la partie du haut qui dépasse.

Pour abréger, je vais de correction en correction, et essaie d'autres méthodes pour les deux autres pans (ma fenêtre fait trois mètre de largeur), car Charles Dechoux veut apprendre de ses erreurs. Au final, je suis très fier du résultat - un mix entre le palais rococo et la tente arabe - mais je me pose une question : n'aurait-ce pas été plus rapide de coudre un vrai système de fixation ?

LVDC


09:10 Écrit par chax18 dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rideaux, décoration, chambre |  Partager sur Facebook |

20 novembre 2009

Création du blog

Création de LVDC.

Voilà de nombreuses années que je tyrannise camarades de classe, colocataires, amis et famille - sans compter tous les autres - en partageant avec eux mes (més)aventures, mes états d'âme, mes goûts, etc. Aussi, beaucoup d'entre eux m'ont gentiment suggéré d'écrire mes mémoires, en ajoutant avec moquerie que j'ai matière à écrire des dizaines de volumes.

Par ailleurs, la vie de Charles Dechoux peut être considérée comme digne d'intérêt pour la communauté en tant que témoignage d'un membre des classes moyennes, pur produit des grandes écoles, de la morale séculaire de la République et de la consommation de masse.

Aujourd'hui, j'ai donc décidé de créer ce blog, sur lequel j'essaierai de poster souvent - déjà, rien qu'en faisant le résumé des épisodes précédents ça devrait tenir plusieurs mois - mais surtout de poster pertinemment. En effet, conscient que de potentiels recruteurs sont susceptibles de lire ce blog, je tiens à conserver une image classe.

Par conséquent, vous trouverez, parmi des tas de choses intéressantes sur me, myself and I, quelques critiques plus ou moins biaisées (j'ai mis un i !), des conseils avisés ou pas que je prodiguerais à des gens plus puissants que moi, ainsi que l'expression de mon profond désarroi devant l'injustice permanente.

Je clos cette introduction en citant Louis XIV : "Il est très malaisé de parler beaucoup sans dire quelque chose de trop."

LVDC


17:22 Écrit par chax18 dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : introduction, citation |  Partager sur Facebook |

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu